fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
 - 
Bilans des suivis
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Présentation des sites
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Toutes les nouvelles :
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les dernières nouvelles de chaque site

Afficher:
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1366
Etang de Canet-Saint-Nazaire - jeudi 6 avril 2017

Busards pâles: c'est tout bon!

après une semaine de disette dûe aux conditions météo défavorables, ce début avril tient ses promesses. Les migrateurs sont au rendez-vous et passent par milliers tous les jours. Actuellement nous assistons à un véritable défilé de Busards des roseaux, éperviers et faucons crécerelles. Les premiers faucons hobereaux sont également de la partie et pour le plus grand plaisir des observateurs présents sur le site, pas moins de 5 Busards pâles sont passés dont plusieurs très proches du spot d'observation.

Parmi les arrivées récentes: les premiers guêpiers d'Europe le 04/04 et le premier Faucon Kobez le 06/04.

Si, à l'instar des nombreux visiteurs que nous accueillons vous voulez nous rejoindre, nous nous ferons un plaisir de partager avec vous ce merveilleux spectacle avec, comme décor, la méditerranée d'un côté et le sommet enneigé du Canigou (montagne sacrée des catalans) de l'autre. A bientôt sur la colline de la Passa!

 
posté par Yves Aleman, édité par Anonyme
Pointe de Grave - vendredi 24 mars 2017

Déjà trois semaines de suivi à la Pointe de Grave et pas mal de choses surprenantes !

La saison a débuté, comme tous les ans, par une météo maussade bien que variable, mais dès le premier jour de suivi le printemps se faisait déjà sentir : un Milan noir (migrateur trans-saharien), une Cigogne blanche et un vol de Spatules blanches pour nous souhaiter une bonne saison.

Durant les jours suivant on a pu assister au passage des derniers représentants ailés de l'hiver : l'Oie  et la Grue cendrée. Au même moment les premières Hirondelles atteignaient la pointe ainsi que la première Huppe fasciée.

La tempête qui s'est abattue sur l'Ouest de la France le 6 Mars n'a pas épargné la pointe de Grave.  Avec une vitesse de vent mesurée sur le spot à 35 m/s (126 km/h), il s'agissait de bourrasques probablement rarement vues depuis l'origine du suivi. S'il est vrai que ces conditions sont particulièrement favorables à la dégustation continuelle de sable, elles le sont également en ce qui concerne l'observation d'oiseaux pélagiques (passant habituellement en haute mer). Ainsi cette journée nous aura offert le meilleur passage de Goélands bruns mais également le plaisir d'observer sept Grands labbes en migration active dans la journée. Enfin, les vents violents auront apporté un jeune individu de Mouette tridactyle jusque derrière la digue à coté de laquelle nous spottons.

Le lendemain le vent ayant laissé la place à la pluie, nous avons vécu une chose peu commune pour le site... Alors que midi était passé et que la pluie ne voulait pas cesser, une nuée de passereaux est arrivée sans prévenir... au total : vingt sept mille Pinsons des arbres et trois mille Pipits farlouse en l'espace de deux heures !

A peine remis de ce « grand déballage » nous enchainons le surlendemain par un défilé de canards  devant le phare de Cordouan. En l'espace de trois heures nous identifierons deux mille quatre cent Canards souchet et autant de Canards pilet, ainsi quelques individus d'autres espèces mais mille quatre cent resterons indéterminés car passant trop au large...

Après la pluie le beau temps et le début de l'arrivée des rapaces. On compte chaque jours un peu plus de Milans noirs lorsque les conditions sont favorables et le premier Circaète Jean-le-Blanc (également trans-saharien) est observé le 11. De nouvelles espèces viennent enrichir le quotidien : Hirondelle de fenêtre, Avocette élégante, Barge à queue noire, Bruant des roseaux, Pipit des arbres, et même une cigogne noire et un Héron bihoreau.

Parmi les espèces les moins communes sur le site on citera le passage d'une jeune femelle d'Autour des palombes, d’un Hibou des marais, de trois Merles à plastron, de trois Eider à duvet, d'une Macreuse brune, de Grands labbes et d'un parasite, d'un Sizerin flamé ainsi que la visite d'un jeune Goéland bourgmestre.

Malgré la barre des 100 000 oiseaux déjà atteinte, la saison débute de manière très contrastée, avec des chiffres record concernant les pinsons et les canards mais, à l'inverse, un retard est constaté pour les cigognes et les hirondelles. Il y a fort à parier que les prochains créneaux météorologiques favorables nous permettrons d'y remédier !

Pour ce qui est des nouvelles extra-migratoires, le 13 nous avons eu la désagréable surprise de découvrir un Guillemot de Troïl mal en point sur la plage en contrebas du spot... une rapide observation à la longue-vue a permis d'immédiatement identifier la cause du problème : une épaisse couche de mazout sur le ventre de l'animal. L'oiseau épuisé s'est laissé attraper sans opposer de résistance et est actuellement au centre de soin d'Audenge. Les périodes de tempêtes comme celle qui a précédé notre triste découverte sont malheureusement souvent l'occasion pour des capitaines de cargo sans scrupules de nettoyer leur soute en mer en toute impunité...

A bientôt sur la pointe !

Les spotteurs

 
posté par Laurent Couzi, édité par Anonyme
Col de l'Escrinet - dimanche 12 mars 2017

Tête en l'air au col de l'Escrinet!

Voila 21 jours que le suivi a commencé au Col de L’Escrinet. Nous avons déjà dénombré pas moins de 87 000 Pinsons des arbres, 6400 Tarins des aulnes et plus de 800 Buses variables, 145 Milans royaux et 177 Eperviers d’Europe. Les premiers migrateurs transsahariens tant attendus sont enfin arrivés. En effet ce mois de mars devrait voir passer les Balbuzards pécheurs, les Circaètes Jean-Le-Blanc et les majestueuses Cigognes noires, sans compter les nombreux Milans noirs dont un groupe exceptionnel de 181 individus a franchi le col aujourd’hui!

Nous vous invitons à venir nous rejoindre le 18 et 19 mars lors du week-end tête en l’air au Col de l’Escrinet à partir de 9h. Des animations seront organisées par la LPO Ardèche et les spoteurs seront là pour vous montrer les oiseaux migrateurs et répondre à vos questions.

Si vous souhaitez participer au suivi avec nous, pas besoin d’être un expert, tout le monde est bienvenu. Un gite est mis à disposition pour vous accueillir plusieurs jours. Vous pouvez aussi suivre l’évolution des comptages sur migraction.net et suivre les nouvelles du col sur la page facebook ; https://www.facebook.com/escrinet/

Vous pouvez aussi nous aider en répondant à notre appel. Vos dons permettront de garantir la qualité des suivis et des actions de sensibilisation et d'animation : https://www.helloasso.com/associations/lpo-coordination-rhone-alpes/collectes/suivi-de-la-migration-au-col-de-l-escrinet

A bientôt sur le col!

Contact : escrinet@lpo.fr ; 06.74.44.84.22

 

 
posté par Permanents LPO Rhône-Alpes, édité par Anonyme
Etang de Canet-Saint-Nazaire - dimanche 26 février 2017

ECOEURANT!!!!!

Hier, 4 d’entre nous se sont échinés à monter un petit abri sur la colline pour améliorer le confort des observateurs par grand vent : 3 heures de boulot.

Ce matin, il ne restait plus rien de notre abri. Tout cela relevait d’une véritable opération commando menée sans doute de nuit….

Chercher l’erreur. Je vous laisse deviner.

Une raison de plus pour assurer les comptages même si ça gêne certains.  Et n’oubliez pas, on compte sur vous pour nous aider :

https://www.helloasso.com/associations/groupe-ornithologique-du-roussillon/collectes/suivi-des-oiseaux-migrateurs-dans-les-pyrenees-orientales

Merci et gardons le moral…..

 
posté par Yves Aleman, édité par Anonyme
Etang de Canet-Saint-Nazaire - lundi 20 février 2017

Appel à mobilisation pour les suivis migrations 2017 dans les Pyrénées-Orientales:

Depuis de nombreuses années, le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR) se mobilise pour assurer les suivis de la migration des oiseaux dans les Pyrénées-Orientales, département situé sur un axe majeur pour la migration des oiseaux en Europe. Au printemps, le suivi est assuré sur la colline de Saint-Nazaire située en bordure de l’étang de Canet Saint-Nazaire et à l’automne à Eyne au cœur du Parc régional des Pyrénées Catalanes. Chaque année, des centaines de milliers d’oiseaux y sont dénombrés. La migration sur ces sites offre un spectacle grandiose et attire chaque année des centaines de passionnés venus de l’Europe entière ainsi que de nombreux visiteurs locaux qui viennent y parfaire leurs connaissances. Pour assurer ces suivis de manière exhaustive et rigoureuse et pour permettre d’accueillir le public sur ces sites, le GOR a besoin de recruter un permanent. Ce recrutement représente un coût important et nous sollicitons votre aide pour mener à bien cette action.

Vous pouvez nous aider en faisant un don en ligne (suivre ce lien) :

https://www.helloasso.com/associations/groupe-ornithologique-du-roussillon/collectes/suivi-des-oiseaux-migrateurs-dans-les-pyrenees-orientales

Ou bien par chèque libellé à l’ordre du GOR à envoyer à l’adresse suivante : GOR, 4 rue Béranger 66000 Perpignan

Pour rappel, votre don est déductible de vos impôts sur le revenu à raison de 66% (vous recevrez un récépissé pour cela).

Merci pour votre SOUTIEN et merci de diffuser cet appel le plus largement possible dans vos réseaux.

  Rejoignez-nous, dès ce printemps, sur le site de la Colline de Saint-Nazaire à partir 01/03/2017 et jusqu’au 15/05/2017

 

 
posté par Yves Aleman, édité par Anonyme
Défilé de l'Ecluse - mardi 17 janvier 2017

Bilan 2016 du Défilé de l'Ecluse

Le bilan 2016 est en ligne sur Migraction.

Bonne lecture et bonne migration prénuptiale à tous.

Le collectif Défilé de l'Ecluse

 

http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/Action1_DE_2016_action_8_EEDD_migration-9710.pdf

 
posté par Xavier Birot-Colomb (Défilé de l'Ecluse), édité par Anonyme
La mission migration - jeudi 22 décembre 2016

Bonjour à tous,

Nous avons le plaisir de vous envoyer les cahiers de la migration 2014 que nous venons de mettre en ligne sur cette base de données dans l'onglet Mission Migration puis les bulletins. Vous pouvez aussi le consulter ou le télécharger sur le portail LPO rapaces en cliquant derrière le lien suivant : http://rapaces.lpo.fr/mission-rapaces/publications-recentes#2 .

Merci d’être toujours actif et de participer ainsi à une meilleure connaissance de la migration en France ! Je vous souhaite, de la part de toute la LPO, de très bonnes fêtes de fin d'année à vous et à vos proches !

A l'année prochaine.

 
posté par Laurent Lavarec, édité par Anonyme
Crêt des Roches - mardi 20 décembre 2016

Le salut du Crêt des roches!

  Nous avons bouclé le 12 novembre avec plus de 357 000 oiseaux au compteur dont 7 100 rapaces, avec un bon passage de milans royaux (4 333). Les 102 séances effectuées témoignent d'un bon cru dans notre suivi décénnal. Les pigeons ramiers (264 719, pics les 16 et 22 octobre, soient 45 % des effectifs relevés) sont passés un peu plus à l'est du site mais comme le spectaculaire tient dans la faiblesse conjointe des observations de certaines espèces comme le Faucon crécerelle (146, le plus faible passage depuis 2008), l'Etourneau sansonnet et le Grosbec cassenoyaux; la palme revient au Pinson des arbres (17 193).                                               Bonne fin d'année à toutes et tous et rendez-vous en 2017, fidèles au poste bien sûr!   La tribu du Crêt des roches

 
posté par (archive) Lpo Franche-Comté, édité par Anonyme
Pointe de l'Aiguillon - jeudi 1 décembre 2016

Bonjour à tous !

Voilà, le camp de migration se termine pour l’année 2016. Nous avons effectué le dernier comptage de la saison hier matin. Pas de comptage ce matin... Ça fait bizarre !
Les derniers oiseaux passent encore mais timidement tandis que les Bernaches cravants et les Oies cendrées prennent placent sur la Pointe et dans la baie pour l’hiver.

Cette année, nous avons pu comptabiliser 86 espèces différentes et près de 264 000 oiseaux migrateurs. Ceci est inférieur aux années précédentes. Cela peut notamment s'expliquer par la météo, puisqu'il n'y a pas eu beaucoup ds vents favorables ainsi que de coups de froid dans les pays Nordiques, poussant les oiseaux à migrer. Nous n'avons également pas eu de gros pics pour les espèces les plus significatives, le flux était constant. Les oiseaux les plus nombreux à traverser ont été les hirondelles rustiques (27 814), les hirondelles de rivage (48 166) pour le mois de septembre. En ce qui concerne les Fringilles, les effectifs sont beaucoup moins importants : pour les Pinsons des arbres 40 161 individus ont été comptabilisés, 50 977 pour les Chardonneret élégants et 44 091 pour les Linottes mélodieuses.
Nous avons également eu la chance de voir passer quelques vols d'Anatidés comme les Oies cendrées ou rieuses, les Bernaches cravants ou encore, cette année, beaucoup de Canards siffleurs et Grues cendrées.
Merci à tous ceux qui ont participé à ce camp de migration, que ce soit les bénévoles actifs de la LPO Vendée ou encore l'ensemble des bénévoles du camp, des débutants aux confirmés. Au camp, nous avons accueilli successivement un total de 41 personnes.

A l’année prochaine !!!

L’équipe de la Pointe 2016,
Clément et Alexandre

 
posté par Lpo Vendée Camp de Migration, édité par Anonyme
Colline de Sion - jeudi 17 novembre 2016

Tcho bye la colline...

3 mois ça passe vite (enfin ça dépend des jours certains diront) ! Et voilà, la saison de migr'à Sion 2016 vient de s'achever.

Voici donc les résultats, chauds comme les marrons :

Nous avons pu compter sur 93 jours totalisant 488 heures d’observation, ce qui est plutôt dans la moyenne des 7 années de suivi.

Le score final du crû 2016 est de 253 436 oiseaux de 87 espèces différentes comptabilisés en migration active sur le spot pour cette 7ème année de suivi sur la colline.

Sur le podium, on retrouve les grands classiques ainsi que les Hirondelles de fenêtre qui sont revenus en force :

•    Pigeon ramier                  165 131   (soit 65% du total)
•    Pinson des arbres            53 634   (soit 21% du total)
•    Hirondelle de fenêtre          6 722     (soit 3% du total)
•    Etourneau sansonnet        6 184     (soit 2% du total)
•    Hirondelle rustique             2 095     (soit 1% du total)

Pas de phénomène d’invasion cette année hélas, les mésanges se font faites rares sur la colline de même que les Grosbecs casse-noyaux et le Pinson du Nord.  Chez de nombreuses espèces, les effectifs sont également inférieurs à la moyenne : le Pinson des arbres, la Grive musicienne, le Pipit farlouse, la Linotte mélodieuse et encore une fois l’Hirondelle rustique (la pire année de nouveau).

Il est probable que la mauvaise saison de reproduction constatée partout en France et dans les pays proches en 2016, suite au printemps froid et humide, soit une des causes de cette raréfaction.

Quelques espèces cependant ont été observées en plus grands effectifs comme l’Etourneau sansonnet, l’Hirondelle de fenêtre ou le Grand cormoran.
Chez les rapaces, on note un passage correct chez les migrateurs précoces (Milan noir et Bondrée apivore) tandis que les effectifs sont faibles pour les autres (Faucon crécerelle, Buse variable, Epervier d’Europe).

Parmi les bonnes nouvelles, invasion de rouquins cette année ! Nous avons explosé le plafond pour le Milan royal avec un total de 502 individus migrateurs en 2016 sur la colline, nettement plus que la moyenne des 7 années !!

Même si les oiseaux n’étaient pas toujours au rendez-vous, le spot a fourmillé d’observateurs comme chaque année et nous souhaitons remercier chaleureusement tous les bénévoles, services civiques, stagiaires… qui ont participé au suivi en 2016. Au plaisir de vous revoir l’année prochaine !

Merci à tous nos partenaires financiers : le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle ainsi que la Région Lorraine.
Merci à l’association HIRRUS qui coordonne le camp de baguage sur le site et à la LPO Coordination Lorraine, partenaire sur cette action.

Enfin, une petite pensée amicale pour tous les spotteurs de France et de Navarre qui sont encore debouts sur le pont pour quelques jours ou semaines !

La team spotteurs 2016 :
Edouard, Guillaume (dit "le fantôme de la colline") et Joris

 

 
posté par Loana Lorraine Association Nature, édité par Anonyme
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1366
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017