fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Bois de Cise - Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly, Somme (80)
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les fiches descriptives des sites

Afficher:
http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/bois_de_Cise_131reca-3084.jpg
http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/FalaisesCiseAult24mai2008_(1)-3134.jpg

L’environnement et le cadre naturel du site 

Le site d'observation de la migration prénuptiale se situe juste en bordure des falaises littorales picardes, qui s'étendent sur 6,5 kilomètres, dans le prolongement des falaises normandes du pays de Caux. Une prairie permanente, généralement pâturée par des Charolais, s'étend entre le bois de Rompval (propriété du Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres), mais non ouvert au public, et l'abrupt de la falaise. C'est un des sites naturels les plus impressionnants de Picardie, grâce à la hauteur des falaises et à la naturalité des lieux, conférée par ce boisement littoral original, marqué par l'empreinte du vent et des embruns salés à l'origine d'anémomorphoses prononcées.

Le site d'observation post-nuptiale, testé plus régulièrement à compter de la saison 2013, se situe sur le site d'Onival, au nord de la commune d'Ault.

Historique du site et enjeux environnementaux

Passage pré-nuptial

Le site n'avait encore jamais fait l'objet d'un suivi régulier avant le printemps 2009 qui est le premier, à notre connaissance, à être l'objet d'observations répétées du flux de migrateurs, notamment en vue de comparer le potentiel, les intérêts et les limites de ce site, à ceux du site du Hourdel, un peu mieux connu, et objet, en 2009, d'un premier suivi rigoureux.

Passage post-nuptial

Tout est à découvrir, ou presque, sachant que le flux migratoire devrait être cependant moins concentré qu'au banc de l'Ilette, situé au nord de la baie de Somme mais accessible après environ une heure de marche...

Intérêt ornithologique, espèces emblématiques

Compte tenu du caractère très récent du démarrage du suivi de la migration active sur ce site, il n'est pas encore possible d'en présenter précisément et sûrement les principaux intérêts. Il semble plus propice que le site du Hourdel pour observer des flux importants de passereaux, qu'il s'agisse des Pipits, des Bergeronnettes printanières, des Fringilles (Linottes, Tarins et surtout Chardonnerets) ou encore des Hirondelles et des Martinets. Certains jours, le passage de ces dernières espèces doit atteindre plusieurs milliers d'individus mais nous manquons de recul pour être catégoriques à ce sujet. En plus des oiseaux en migration active, le site présente un intérêt ornithologique tenant essentiellement à la présence des falaises qui abritent un peuplement reproducteur constitué essentiellement de Goélands argentés, de Fulmars boréaux, de Choucas des tours, auxquels s'joutent des Hirondelles de fenêtre nichant en site naturel, sans l'abrupt de la falaise. Depuis 2008 (dès 2007 ?), une colonie de Grands cormorans s'est installée entre le bois de Cise et Mers-les-Bains, tandis que le Faucon pèlerin fait à nouveau partie de l'avifaune nicheuse de ces falaises depuis 2002, après une absence de plus de 50 ans.

Calendrier, déroulement de la migration

Pour les mêmes raisons qu'évoquées ci-dessus, nous ne pouvons émettre d'avis définitif dans l'immédiat. La période s'étendant de la fin avril à la fin mai est sans doute l'une des plus intéressantes. Les vents les plus favorables semblent être des vents de sud, sud-est (les meilleurs probablement), et est. Suivant les conditions météorologiques (vent est à sud), le site peut se prêter à l'observation de la migration postnuptiale mais celle-ci est encore moins bien documentée.

Modalités d’accueil

Il n'existe pas d'accueil organisé.

Accès

Migration pré-nuptiale

Un accès doit être privilégié. Il convient de stationner en bas de la valleuse du bois de Cise puis de monter à pied jusqu'à la table panoramique, situé sur le versant sud (exposé au nord, donc) de la vallée sèche. A partir de la table panoramique située au sud du bois de Cise, se diriger à pieds vers le sud (vers Mers-les-Bains) au sommet de la falaise. A quelques mètres de la table panoramique, vous franchirez une clôture assez facilement grâce à un dispositif adapté et trouverez une centaine de mètres plus sud un ancien abreuvoir en béton, alors que vous découvrirez le panorama vers le bois du Rompval. Vous pouvez observer à partir de ce point ou à quelques dizaines de mètres de celui-ci suivant l'orientation du soleil et l'étalement du flux de migrateurs.

Migration post-nuptiale

à préciser

Hébergement et restauration conseillés

Un camping se trouve en bordure du bois du Rompval : le flower camping http://www.campinglerompval.com/

Contacts

Thierry Rigaux rigaux.th@gmail.com

Téléphone : 06 73 30 62 46

Baptiste Audrechy baptiste.bap2@voila.fr

Téléphone : 06 89 01 08 89

Alexander Hiley alexanderhiley@gmail.com

Tél : 06 48 74 99 54

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018