fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Falaise Bloucard - Mont-d'Origny, Aisne (02)
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les fiches descriptives des sites

Afficher:
http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/Bloucard-3610.JPG
http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/Bloucard2-2035.JPG

L’environnement et le cadre naturel du site

Comme de nombreuses vallées fluviales d'Europe, la vallée de l'Oise, qui traverse la Picardie du nord-est au sud, constitue une voie privilégiée par les oiseaux pour leurs migrations à l'intérieur des terres. Sur sa rive gauche, à environ 3 kilomètres en amont d'Origny-Sainte-Benoîte, les pentes crayeuses abruptes de la falaise Bloucard marquent de façon brutale la bordure de la plaine cultivée au sud-ouest de Guise. Surplombant de plus de 25 mètres le lit de la rivière, le sentier qui longe la falaise offre une vue dégagée sur plusieurs kilomètres de vallée et se prête très bien à l'observation de la migration d'automne. Situé sur la commune de Mont-d'Origny, au niveau d'une petite avancée de la falaise, le meilleur poste d'observation (49°51'29'' N ; 3°30'29'' E) permet de repérer de loin les groupes de passereaux arrivant du nord-est, notamment les jours où le vent souffle en provenance du sud-ouest et incite les oiseaux à suivre au plus près la crête pour s'en abriter.

La falaise Bloucard est incluse dans une ZNIEFF de type I de 78 ha qui englobe plusieurs sites :  "ensemble des pelouses de la vallée de l’Oise en amont de Ribemont et pelouse de Tupigny". La végétation est principalement constituée de groupements calcicoles herbacés mais on observe, à l'extrémité nord de cette zone, une colonisation plus marquée par les ligneux. Les groupements végétaux les plus remarquables sont la pelouse à Seslérie blanchâtre (Sesleria albicans) et les groupements pionniers mobiles à Liondent des éboulis (Leontodon hyoseroides), formations végétales d'affinités submontagnardes, exceptionnelles dans les régions de plaines de France. Le site a aussi le statut d’ENS (SQ 005). Vous trouverez plus d’informations sur le statut de protection du site ici.

Historique du suivi

Le site est surtout fréquenté depuis le milieu des années 2000.

Intérêt ornithologique, espèces emblématiques

Habituellement, et surtout si le plafond nuageux est bas, les passereaux survolent l'observateur à basse altitude et sont alors aisément audibles et identifiables, certains d'entre eux pouvant même passer à hauteur des yeux ou plus bas encore, donnant une vision originale de leur passage dans notre région, habituellement réservée aux observateurs postés sur les cols de montagne. Au delà de l'intérêt que le site présente pour l'observation de la migration active, ses abords sont particulièrement favorables aux haltes migratoires : pinsons, mésanges et pouillots s'arrêtent volontiers dans la haie arbustive qui borde le sentier, de même que quelques résineux situés en contrebas peuvent retenir quelques instants une petite bande de Becs-croisés des sapins.

En période propice, l'arrivée en voiture ou à vélo depuis Mont-d'Origny par les chemins agricoles, permet à coup sûr l'observation de Tariers des prés ou autres Traquets motteux stationnant dans les champs, sans oublier un important rassemblement postnuptial d'Œdicnèmes criards qui, chaque année, de la fin août à mi-novembre, y passent la journée en attendant de gagner les prairies de fond de vallée pour s'y nourrir la nuit venue.

Enfin, ces champs manifestement riches en rongeurs et où se nourrissent aussi quelques troupes de passereaux granivores (alouettes, Linottes et bruants), sont fréquentés par bon nombre de rapaces, que ce soit de façon permanente (par le Faucon crécerelle et le Busard Saint-Martin notamment, ainsi que par l'Épervier d'Europe à proximité de la falaise) ou plus ou moins temporaire (par le Faucon Émerillon et le Busard des roseaux ; plus exceptionnellement par le Faucon Pèlerin, le Hibou des marais, la Buse pattue et le Busard pâle).

Calendrier, déroulement de la migration

Bien que ses potentialités restent à explorer, le site semble de par sa situation géographique moins favorable à l'observation de la migration de printemps, et malheureusement, l'autre versant de la vallée, en pente plus douce, ne procure pas un point de vue surélevé comparable.

Modalités d’accueil

Il n’y a pas de permanence sur le site et les observateurs bénévoles sont présents selon leur disponibilité.

Accès

A partir de Saint-Quentin : prendre la rue de Guise (direction D1029 – E44 vers Maubeuge, Charleville-Mézières, Homblières, Origny-Sainte-Benoite, Guise). Passer par Homblières, Thenelles et Origny-Sainte-Benoite (12 km). Prenez ensuite la direction de Mont-d'Origny. A la sortie de Mont-d'Origny, tourner à gauche aux derniers feux routiers et passer devant l'église. Continuer toujours tout droit et sur le chemin agricole (env. 1 km) prendre à gauche, l'allée bordée d'une haie de charmes, jusqu’à  la stèle, voilà vous êtes arrivés.

Hébergement et restauration conseillés

Il y a des chambres d’hôtes à Mont d’Origny et il y a un café – bar - brasserie 10, rue Jean Mermoz., Il y a plus de possibilités d’hébergement et de restauration à Saint-Quentin, à 15 km du site. Nous vous conseillons de contacter l'office de tourisme de Saint-Quentin pour d’amples informations.

Contact

Cochon Fabrice: mailto:cdomidomdom@orange.fr

PICARDIE NATURE - Section Oise

Page web : http://www.picardie-nature.org/spip.php?rubrique74


PICARDIE NATURE

14, place Vogel

80000 Amiens

Tél. 03 62 72 22 50

Site web : http://www.picardie-nature.org/

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017