fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
 - 
Bilans des suivis
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Présentation des sites
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Toutes les nouvelles :
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les dernières nouvelles de chaque site

Afficher:
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1474
Fort de la Revère - lundi 2 novembre 2020

Au total, le suivi 2020 de la migration post-nuptiale aura permis de comptabiliser 27 762 oiseaux migrateurs depuis le poste d’observation aménagé sur le Parc naturel départemental de la Grande Corniche. Chaque année, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux migrateurs, et plus de 120 000 individus, traversent le ciel des Alpes-Maritimes pour se diriger vers l’Afrique ou l’Espagne. Nous vous invitons à consulter le site www.migraction.net pour découvrir les 42 espèces observées en 2020.

Pour ne citer que les espèces phares : 8 Aigles bottés, 43 Circaètes Jean-le-Blanc, 86 Bondrées apivores, 38 Éperviers d'Europe, 21 125 Pigeons ramiers, 734 Guêpiers d’Europe, 3 210 Pinsons des arbres, 1 472 Hirondelles rustiques, 97 Hirondelles de fenêtre, 68 Tarins des aulnes, 1 Tichodrome échelette et 1 Aigle pomarin ont été dénombrés en 6 jours de comptage.

Merci aux bénévoles pour leur bonne humeur et pour la réussite de cette édition, ainsi qu’au Conseil départemental des Alpes-Maritimes pour son soutien afin de mener à bien cette mission. En 2020, le camp de migration ornithologique du Fort de la Revère, c’est aussi 410 personnes sensibilisées, qui sont venues à notre rencontre pour admirer le spectacle de la migration et en apprendre un peu plus sur ce phénomène. C'est également la mobilisation d'environ 10 bénévoles toujours prêts à informer les visiteurs ou à dénombrer les oiseaux !

Rendez-vous en 2021 ! Vous pouvez retrouver l'ensemble des observations de cette édition 2020 sur Faune PACA : www.faune-paca.org.

 

 

Document à télécharger :  Programme 2020

 
posté par Collectif Fort de La Revère, édité par Anonyme
Fort de la Revère - mardi 27 octobre 2020

Le suivi au Fort de la Revère et la découverte de la migration des oiseaux continuent sur le Parc naturel départemental de la Grande Corniche. Le dimanche 25 octobre, 55 visiteurs sont venus à notre rencontre pour admirer le spectacle de la migration et en apprendre un peu plus sur ce phénomène. Chaque année, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux migrateurs, et plus de 120 000 individus, traversent le ciel des Alpes-Maritimes pour se diriger vers l’Afrique ou l’Espagne.

Depuis le début de nos observations le dimanche 6 septembre, 27 762 oiseaux ont été dénombrés. Aussi 3 210 Pinsons des arbres, 21 125 Pigeons ramiers, 68 Tarins des aulnes, 1 Aigle pomarin, 1 Tichodrome échelette et bien d’autres espèces encore ont pu être comptés durant ce mois d’octobre.

Nous vous invitons à consulter le site www.migraction.net pour découvrir les différentes espèces observées. Dernière ligne droite jusqu’au 1er novembre, où nous pourrons encore recenser les derniers migrateurs !

Prochaine animation : Les Grues cendrées derniers migrateurs, le dimanche 1er novembre de 8h à 17h.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des espèces observées lors de cette journée sur Faune PACA : www.faune-paca.org.

 

 

Document à télécharger :  Programme 2020

 
posté par Collectif Fort de La Revère, édité par Anonyme
Défilé de l'Ecluse - mercredi 14 octobre 2020

Des nouvelles du Défilé de l'Écluse

Comme depuis de nombreuses années, le suivi de migration au Défilé de l’Écluse bat son plein en cette mi-octobre !

Les trois premiers mois de comptage ont vu passer pas moins de 6 640 milans noirs, 5 046 bondrées apivores, 3 469 cigognes blanches (une année record !), 319 busards des roseaux ou encore 93 Balbuzards pêcheurs.

L’arrivée récente de l’automne et son lot de températures plus fraîches ont vu le cortège d’espèces migratrices évoluer, avec l’entrée en scène de jolis flux de milans royaux, mais aussi l’arrivée des Buses variables et des éperviers d’Europe, ainsi que de nombreuses espèces de passereaux : tarins des Aulnes, pinsons des arbres, alouettes des champs, alouettes lulus, bergeronnettes grises et pigeons ramiers.

Parmi les espèces remarquables qui ont pu être observées au Défilé, notons également deux élanions blancs (l’un le 29 juillet et le second le 21 septembre, une espèce en forte expansion dans le Sud de la France, mais encore un visiteur rare dans la région), un grand aigle indéterminé (probable A. impérial) le 29 août, deux jeunes busards pâles (le 5 et le 9 octobre), ainsi qu’un aigle pomarin/ criard le 8 octobre. Du côté des petites surprises observées depuis le spot en halte migratoire, signalons ce Faucon kobez en chasse le 16 juillet juste au-dessus des observateur-trice-s ou encore ce jeune rollier d’Europe perché sur un fil le 13 août.

Le 14 octobre aura été l’une des journées de la saison 2020 qui resterons dans les mémoires des observateur-trice-s, eut égard à la belle diversité d’espèces et aux forts effectifs observés : après un début de journée calme parsemé d’averses, le spectacle de la migration a vraiment démarré à partir de 11h, et ce sans interruption jusqu’à 19h, avec pas moins de 2 112 milans royaux (un joli record journalier pour le site du Défilé, voire peut-être même à l’échelle de l’Europe, cocorico...), mêlés à presque autant de buses variables (2 010 individus). Le cortège de migrateurs a été renforcé chez les rapaces par un passage remarqué de faucons crécerelles (44), d’éperviers d’Europe (97), de faucons émerillons (2), de balbuzards pêcheurs (2), de milan noir (1) et par les tous premiers busards Saint-Martin de la saison (4). De même, notons une belle diversité chez les passereaux, avec de beaux vols loin en plein ciel d’alouettes des champs et d’alouettes lulus, de moult fringilles (pinsons des arbres, tarins des aulnes, chardonnerets élégants, verdiers d’Europe) et de quelques hirondelles rustiques, sans oublier en fin de session d’impressionnants groupes de plusieurs dizaines de bergeronnettes grises.

La saison est sans-doute loin d’être finie, avec la suite attendue des milans et des buses, mais aussi le possible renforcement du passage des pigeons ramiers et l’arrivé prochaine (on l’espère !) des premières grues cendrées, peut-être dans les prochains jours/semaines.

Si vous êtes intéressé-e-s par le comptage et l’observation des migrateurs, vous êtes bien-entendu les bienvenu-e-s sur le site de suivi du Défilé de l’Écluse (Chevrier, 74), que ce soit pour 1h ou pour plusieurs jours, de 09h00 à 19h00, tous les jours jusqu’au 15 Novembre.

Pour consulter les effectifs quotidiens, espèce par espèce, rendez-vous sur les sites web Migraction.fr ou Trektellen.nl

A bientôt sur le spot !

 

Adam et Joris pour l’équipe de spot 2020 - LPO 74

 
posté par Xavier Birot-Colomb (Défilé de l'Ecluse), édité par Anonyme
Fort de la Revère - jeudi 1 octobre 2020

Déjà plus de 240 rapaces sont passés en migration au-dessus du Fort de la Revère avec pour acteurs principaux de ce dimanche 27 septembre : 5 Éperviers d'Europe, 1 Balbuzard pêcheur, 4 Aigles bottés, 8 Circaètes Jean-le-Blanc, 9 Bondrées apivores, 1 Faucon hobereau et 13 Busards des roseaux. S'ajoutent à ces chiffres, 77 Hirondelles et 7 Grands Cormorans !

93 visiteurs sont venus à notre rencontre pour admirer le spectacle de la migration et en apprendre un peu plus sur ce phénomène. Chaque année, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux migrateurs, et plus de 120 000 individus, traversent le ciel des Alpes-Maritimes pour se diriger vers l’Afrique ou l’Espagne. La migration continue et nous allons encore pouvoir observer en nombre Hirondelles, Pinsons des arbres, Pigeons ramiers, Aigles bottés, les derniers Circaètes et bien d’autres espèces !

Prochaine animation : Eurobirdwatch, le dimanche 4 octobre de 8h à 17h.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des espèces observées lors de cette journée sur Faune PACA : www.faune-paca.org.

 

 

Document à télécharger :  Programme 2020

 
posté par Collectif Fort de La Revère, édité par Anonyme
Fort de la Revère - mercredi 23 septembre 2020

Depuis l’ouverture de l'observatoire le 06 septembre, 3 jours de suivi ont permis de comptabiliser 2 849 oiseaux et plus de 160 visiteurs ont été renseignés sur les phénomènes migratoires ! C'est également 1 832 Hirondelles qui sont passées au-dessus de la tête des observateurs. Quelques belles surprises sont venues nous surprendre ce dimanche 20 septembre : avec notamment 2 Milans royaux, 13 Bondrées apivores, 7 Busard des roseaux ou encore 9 Faucons hobereaux. Les Circaètes Jean-le-Blanc poursuivent quant à eux, leur voyage vers l'Afrique avec 23 individus comptabilisés.

20 visiteurs ont bravé la pluie et sont venus à notre rencontre pour admirer le spectacle de la migration et en apprendre un peu plus sur ce phénomène. Chaque année, plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux migrateurs, et plus de 120 000 individus, traversent le ciel des Alpes-Maritimes pour se diriger vers l’Afrique ou l’Espagne. Bientôt le pic de passage des Circaètes Jean-le-Blanc et des Bondrées apivores. C’est alors que nous pourrons admirer les "pompes" de plusieurs dizaines d’oiseaux traçant leur route vers leurs quartiers d’hiver !

Prochaine animation : Les derniers rapaces migrateurs, le dimanche 27 septembre de 8h à 17h.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des espèces observées lors de cette journée sur Faune PACA : www.faune-paca.org.

 

 

Document à télécharger :  Programme 2020

 
posté par Collectif Fort de La Revère, édité par Anonyme
Col de Lizarrieta - vendredi 18 septembre 2020

Nouvelles du premier mois (15 août – 15 septembre 2020)

Pour ce début de saison 2020 il a d’abord fallu retrouver des repères. C’est que le col a bien changé depuis l’an dernier ! Les travaux dont nous entendions parler depuis plusieurs années ont eu lieu au printemps et c’est un spot tout neuf qui nous a accueilli le 15 août ! Financé par la Communauté d’Agglomération du Pays Basque, cet aménagement doit accompagner la « valorisation écotouristique du site », ce qui va encore renforcer la pertinence de l’action de C PAL concernant son volet « Animation et sensibilisation du public ».