fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
 - 
Bilans des suivis
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Présentation des sites
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Toutes les nouvelles :
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les dernières nouvelles de chaque site

Afficher:
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1420
Gruissan-Narbonne - mardi 11 septembre 2018

Un nouveau record pour la Cigogne blanche à Gruissan!

Le jeudi 6 septembre la barre des 10 000 Cigognes blanches en migration a été franchie sur le Roc de Conilhac! Cela marque un nouveau record pour le site. Ainsi, nous arrivons à l'heure actuelle à un total de 10 596 individus. Le passage va continuer en ce mois de septembre si la Tramontane fait (enfin) son apparition, et fera encore grimper ce record.

Le pic journalier de la saison restera le 19 août avec un passage de 2571 Cigognes, puis 1225 le lendemain et encore 901 le 21/08!

Cette journée du 19 août, restera un des moments forts de cette saison, avec de grands groupes passant à proximité du Roc pour le bonheur des nombreux observateurs. Deux vols se sont rejoints sur les hauteurs de Narbonne pour former un immense "mur" de plus de 1200 Cigognes!

A bientôt sur le Roc!

Anthony Chaillou

 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
Col d'Organbidexka - vendredi 7 septembre 2018

Bonjour à toutes et à tous,

Déjà un mois de suivi au col d’Organbidexka et les températures sont redescendues pour atteindre les 6°C en début de journée. Alors que nous sommes à la mi-août, les conditions météorologiques sur le site n’ont pas été favorables au passage des milans noirs. Seulement 26 748 milans noirs comptabilisés à ce jour, contre 33 000 à la même période l’an passé. 

Les observateurs ont pu tout de même profiter de trois belles journées de passage : 
le 23 juillet, le 30 juillet et le 6 août avec respectivement 3 034, 3 574 et 4 567 milans noirs.

D’autres espèces ont également été observées, telles que le Balbuzard pêcheur, le Circaète Jean-le-Blanc et le Faucon crécerelle, dont les premières données semblent précoces. À noter également l’observation peu commune de trois faucons d’Éléonore.

Des beaux vols de cigognes blanches ont franchi la barrière pyrénéenne, rejoints par quelques cigognes noires de manière plus ponctuelle. Déjà trois autours des palombes observés en migration, dont au moins un jeune et un individu de plus d’un an. Il semblerait que dans la littérature scientifique, les individus adultes soient davantage sédentaires, contrairement aux jeunes.

À cette période du mois, on constate un changement dans les espèces observées : les milans noirs sont de moins en moins présents, alors que les bondrées apivores entament leur migration, tout comme les faucons hobereaux

De même, plusieurs busards cendrés ont été observés ces derniers jours, dont l’un d’entre eux avait des marques alaires : deux marques jaunes. Malheureusement, la distance d’observation ne nous a pas permis de lire le code correspondant.

Un Vautour fauve a été observé le 4 août. Il était équipé de marques alaires jaunes avec un code de trois lettres ("VAJ"), permettant de connaître son origine espagnole, probablement de Navarre.

Des animations pour petits et grands

Nous vous donnons rendez-vous au Chalet ornitho, à deux pas du col, pour découvrir l'exposition " à tire d'aile ". Le Cabinet de curiosités vous y attend pour vous dévoiler les secrets d’un passionné de la biodiversité d’Iraty. Enfin, des ateliers organisés les mercredis matin sont dédiés au plus jeunes.

Ces animations sont proposées à titre gracieux dans le cadre du programme Lindus-2. 

Réservation pour les ateliers enfants : 
Chalets d'accueil d'Iraty : 05 59 28 51 29 ou à l'adresse info@chalets-iraty.com.

 
 
posté par Jean-Paul (O) Urcun, édité par Anonyme
Colline de Sion - mercredi 29 août 2018

Sion 2018: La Colline a besoin de vos yeux!!!

C’est reparti, la grande migration postnuptiale est déjà bien entamée.

Les oiseaux migrateurs quittent leurs territoires de reproduction pour rejoindre leurs quartiers chauds plus au sud.

Suite à des restrictions budgétaires, nous serons présents sur la colline de Sion à partir du 15 septembre jusqu’au 15 novembre pour compter sans relâche et avec abnégation les oiseaux de passage.

Participez avec nous à cette belle aventure humaine et à la contemplation de l’un des plus beaux phénomènes naturels ! Que ça soit 1h, une matinée ou quelques jours, nous vous attendons donc nombreux pour venir nous aider à compter la gente ailée !

Comme chaque année, un gîte sera disponible pour héberger les spotteurs bénévoles à partir du 15 septembre. Donc n’hésitez pas à nous contacter pour préparer votre venue en nous renvoyant cette fiche d’inscription :

http://www.lorraine-association-nature.com/files/upload/Fiche-de-Participation.pdf

A l’adresse email suivante :
lorraine_association_nature@yahoo.fr

Toutes les modalités de l’organisation sont disponibles ici : http://www.lorraine-association-nature.com/files/upload/Guide-%C3%A9covolontaire-Migration-Loana.pdf

A bientôt sur la colline,

Edouard et Anthony, les éminents spotteurs en chef 2018

 

 
posté par Lorraine Association Nature*, édité par Anonyme
Gruissan-Narbonne - mardi 28 août 2018
Déjà plus d'un mois que la saison a commencé sur le Roc de Conilhac. Un début de saison marqué par la canicule et une Tramontane très discrète...
Avec 21 jours de suivi pour 155h de comptage, les compteurs ne se sont pas envolés pour les premières espèces migratrices. Nous arrivons donc fin août avec un total de 464 Milans noirs et de 10 397 Martinets noirs (le pire effectif du site pour ce dernier). 
 
Cependant, depuis le 15 août la Tramontane se fait plus régulière pour le plaisir des observateurs!  Des milliers de Cigognes sont passées dans le Narbonnais, notamment le 19/20/21, avec 4600 Cigognes blanches en 3 jours (total en cours de 7342 ind) ! A noter également un passage important pour la date d’Éperviers d'Europe (115 le 19 août), un Vautour percnoptère le 25 août, une Hirondelle rousseline le 24/08 et de 2 Faucons crécerellettes le 26/08.
Les passereaux commencent a se montrer avec les premiers Pipit rousselines et des arbres, un Bruant ortolan, Rolliers, Bergeronnette printanières, etc. La diversité de rapaces grimpe également avec de belles observations de Balbuzards, de Busards cendrés et du Faucon d’Éléonore qui vient toujours se balader autour du Roc.
 
La Bondrée apivore a fait une apparition assez soudaine avec 932 individus vendredi puis 716 samedi (passage très très faible les jours précédents de suivi). On espère un joli rush en fin de semaine avec le retour de la Tramontane programmée à mercredi jusqu’à samedi! 
 
A bientôt sur le Roc!
 
Anthony Chaillou
 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
Col d'Organbidexka - jeudi 23 août 2018

Bonjour à toutes et à tous,

La LPO Aquitaine, avec ses partenaires aragonais et navarrais, a initié en 2016 le projet Lindus-2, un programme intégral transfrontalier de valorisation territoriale en faveur de la biodiversité, l’éducation environnementale et l’écotourisme transfrontalier entre les Pyrénées-Atlantiques, la Navarre et l’Aragon. Depuis le 16 juillet 2018, le suivi de la migration a démarré sur le col. En voici quelques nouvelles : 

Un début de saison dans le brouillard

Au début de la saison, les observateurs ont été confrontés à une météorologie difficile et capricieuse, alternant brouillard tenace et quelques éclaircies. Ils ont pu profiter d'un temps radieux les premiers jours, à peine suffisamment longtemps pour que les ascendances thermiques emportent dans les airs les vautours fauves et les premiers milans noirs. Pourtant, très vite, la mer de nuage stagnant en fond de vallée s'est levée, et les observateurs se sont retrouvés dans un épais brouillard. Les milans noirs limitent leurs déplacements dans de telles conditions, même si quelques-uns font demi-tour pour chercher dans d’autres vallées des passages plus aisés.

Une espèce rare observée en migration

Le 27 juillet, les observateurs ont eu la chance d'apercevoir la silhouette robuste d'un Autour des palombes survoler le col d’Organbidexka. Cette espèce, bien qu’observée chaque année en migration, reste rare. C’est d’ailleurs une première observation qui semble précoce, puisque les années précédentes, l’Autour n’était pas observé avant la première semaine du mois d’août. Notons que l'année 2017 peut être considérée comme une année record pour le passage de ce rapace puisque les observateurs avaient comptabilisé cinq individus sur l’ensemble de la saison.

Quelques belles observations

Le 29 juillet fut marqué par l’observation du premier Balbuzard pêcheur de la saison, usant d’un vol battu et puissant en direction du massif des Escaliers. Ses grands coups d’ailes lui assurent de pouvoir se déplacer par tous les temps, y compris lors de conditions météorologiques défavorables à d’autres rapaces qui utilisent le vol à voile.

Ces derniers jours, les matinées sont ponctuées par l’arrivée soudaine d’un Busard Saint-Martin qui vient chasser dans les montagnes alentours, régulièrement accompagné par quelques milans royaux qui se répartissent les crêtes à prospecter.

Les observateurs placés sur le col, comme ceux présents au niveau du Chalet ornitho où des bénévoles de la LPO accueillent et sensibilisent le public, ont eu la chance de voir, à plusieurs reprises, trois gypaètes barbus volant de concert au-dessus de la crête d’Organbidexka. Leurs plumages n’indiquent à priori pas la présence d’un jeune parmi eux.

Bilan de la première quinzaine de Juillet

A l'issue des deux premières semaines de suivi de la migration, deux très belles journées pour le passage du Milan noir se sont succédées. Le 23 juillet, 3 034 individus se sont élancé par-delà les crêtes. Quelques jours plus tard, le 30 juillet, s'est déroulée une incroyable journée avec 3 574 milans noirs qui sont partis à leur tour en direction du Sud, profitant d’à peine deux à trois heures d'ouverture avant que le brouillard ne les incite à redescendre en vallée. D’ailleurs, le spectacle a ému des habitants des vallées voisines qui nous ont fait partager leurs observations de milans, et nous ont appris que quelques groupes de cigognes blanches semblaient également chercher un itinéraire de migration dégagé pour éviter le brouillard. Avec un peu de chance, elles profiteront des belles éclaircies que nous attendons en milieu de semaine pour partir à leur tour sur le long chemin de la migration.

Des animations pour petits et grands

Sur toute la saison estivale, la LPO Aquitaine vous accueille au Chalet ornitho, à deux pas du col d’Organbidexka. Plusieurs animateurs présents tout l'été répondront aux questions de chacun. Sur la thématique de la migration, l'exposition " à tire d'aile " est proposée dans la salle d'accueil. Dans le Cabinet de curiosités, les animateurs vous conteront l’histoire des trésors d’un passionné de la biodiversité d’Iraty. Des ateliers pour les plus jeunes sont proposés tous les mercredis matin (sur réservation). Des sorties nature sont également organisées pour vous faire découvrir la forêt d’Iraty et ses incroyables richesses. Ces animations sont proposées à titre gracieux dans le cadre du programme Lindus-2. 

Sorties et ateliers pour les enfants, sur réservation aux chalets d'accueil d'Iraty : 05 59 28 51 29 ou à l'adresse info@chalets-iraty.com.

 
posté par Jean-Paul (O) Urcun, édité par Anonyme
Crêt des Roches - mardi 17 juillet 2018

 Crêt des roches relancé

  Le 15 juillet a été l'occasion d'ouvrir symboliquement la 12° saison de suivi de la migration postnuptiale au Fort des roches, à Pont de Roide (25), toujours pilotée par les bénévoles de la LPO Franche-Comté. Le suivi restera aléatoire et le 19 août commencera réellement le suivi quotidien qui, espérons le, sera aussi fructueux que le précédent (> 1 million d'oiseaux observés).            

  Le salut de la Tribu PdR à tous les engagés de la saison!                                                                                                            

  Georges Lignier, coordinateur du suivi                                                                                              

 

https://www.facebook.com/migration.pontderoide/

 

 
posté par (archive) Lpo Franche-Comté, édité par Anonyme
Défilé de l'Ecluse - vendredi 13 juillet 2018

Migration post-nuptiale au Défilé de l'Ecluse

Le suivi de la migration reprend à partir du lundi 16 juillet, grâce au soutien de la Station ornithologique suisse, du Conseil Départemental 74 et du Groupe Ornitho du Bassin Genevois.
Pour la 52ème année, des ornithologues seront présent pour observer le phénomène de la migration post-nuptiale.
Pour la 25ème année, le suivi sera effectué durant 4 mois, de mi-juillet à mi-novembre, avec comme cible le dénombrement précis des rapaces, cigognes, cormorans et pigeons.

Pour assurer au mieux ce suivi, la LPO a plus que jamais besoin de vous chaque jour pour seconder les spotteurs.

Pour acceuillir les observateurs la LPO dispose d'un parking de 330 m² dédié au suivi de la migration.

N'hésitez plus à nous rejoindre, tous les jours, entre 9h et 17h (minimum),  pour vous former à l'identification et aux méthodes de suivi de migration avec des migratologues passionnés, Rémi, Patrice, Jean-Pierre, Michel, Isabelle et bien d'autres !

Plus particulièrement, nous vous avons préparé une multitude d’événements pour découvrir la migration dans les meilleures conditions :

- les "dimanches à la migr" en compagnie de nos spoteurs salariés et bénévoles le 19 août, les 2 et 30 septembre et le 14 octobre,
- les journées européennes du patrimoine du 16 septembre cette fois directement depuis les terrasses du fort l'Écluse pour mêler patrimoine naturel et culturel,
- le samedi 6 octobre pour l'Eurobirdwatch qui fête chaque année la migration dans toute l'Europe.

Cliquer ici pour accèder au Plan d'accès du site

Plus de renseignements : LPO Haute-Savoie, 04 50 27 17 74, haute-savoie@lpo.fr

 
posté par Xavier Birot-Colomb (Défilé de l'Ecluse), édité par Anonyme
Gruissan-Narbonne - lundi 9 juillet 2018

Début de la saison le 16 juillet au Roc de Conilhac !

Depuis 2007, la LPO Aude organise un suivi de la migration postnuptiale au Roc de Conilhac à Gruissan/Narbonne. Le suivi sera assuré du 16 juillet au 15 novembre  par des membres de l'équipe de spotteurs composée d'Anthony Chaillou et Florian Escot et on l’espère de nombreux bénévoles !

Nous vous invitons dès à présent à participer pour profiter du spectacle qu’offre la migration lorsque qu’un vent de Nord-Ouest (la Tramontane) souffle sur Gruissan.

Vous retrouverez les résultats des comptages au jour le jour sur Faune LR et Migraction. 

Ce suivi est le fruit d’un parteneriat entre la LPO, la commune de Gruissan et le département de l’Aude. La réussite de ce suivi passe par votre implication et votre présence sur le Roc.

Pour plus d’informations : LPO Aude 04.68.49.12.12 ou anthony.chaillou.aude@lpo.fr

 A bientôt sur le Roc !

 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
Dunes de Prunete - dimanche 27 mai 2018

Bonjour  à tous,

Étant donné le caractère exceptionnel de cette deuxième saison de suivi de la migration prénuptiale sur les dunes de Prunete (après celle réalisée en 2014 par Guillaume Peplinski), une synthèse retraçant quelques souvenirs et chiffres s'imposait !

Pour rappel, le suivi a commencé le 26 mars 2018 et s'est terminé le 15 mai 2018, avec spot du lever au coucher du soleil et l'application d'un protocole très lié à notre formation acquise sur les sites de migrations aquitains : 

http://files.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/Protocole_2015023JPU-9540.pdf

La saison a d'abord commencé sur des chapeaux de roues avec le passage de nombreuses espèces de Fringilles :

Quelques chiffres : 

Verdier d'Europe : total de plus de 2450 oiseaux avec un effectif de 536 individus le 13 avril.

Serin cini  : total de 2000 oiseaux dont plus de la moitié le 26 mars.

Pinson des arbres : total de plus de 6000 oiseaux dont plus de 5500 le 26 mars.

Linotte mélodieuse : total de près 3500 oiseaux avec un effectif de plus de 750 individus le 5 avril.

Tarin des Aulnes : total de plus de 500 oiseaux avec un effectif de 134 individus le 5 avril.

Pour l'anecdote, 2 Pinsons du Nord et 37 Grosbecs casses-noyaux sont également passés durant cette même période.

Hormis pour le Verdier d'Europe, ces effectifs ne sont pas significatifs à l'échelle nationale mais le sont particulièrement pour la Corse.  Dans le même registre, un passage très net de Pigeons ramiers a pu être comptabilisé fin mars avec plus de 3000 oiseaux dont un vol de près de 1000 le 26 mars ! C'était beau !

La saison avançant, le nombre et la diversité de rapaces n'ont fait qu'augmenter. Voici à nouveau quelques chiffres détaillés pour les espèces majoritaires et commençons par l'une des grosses infos ressortant de ce spot : le passage du Busard pâle !!

Cette espèce a commencé à être vue le 26 mars avec une femelle adulte. S'en sont suivies 4 journées à 4 oiseaux les 9, 14, 18 et 20 avril et une journée à 5 le 15 avril !! A noter aussi que le Busard pâle a été observé de manière journalière entre le 13 et 29 avril !!! Bilan : 52 piafs !!!! Le sexe/âge ratio s'établit ainsi : 32 deuxièmes années, 9 mâles adultes, 6 femelles adultes , 2 mâles de 3ème année, 2 femelles de 2ème année et un mâle de 2ème année. 

Comme en témoignent surtout ces deux dernières classes d'âges, la proximité avec les oiseaux étaient fabuleuses, à l'image d'un oiseau passant le 22 avril à environ 5 mètres d'un des observateurs !

Néanmoins, 29 Busards cendrés/pâles ont été envoyés durant la saison dont 4 oiseaux très suspects (types femelles) aux dires des observateurs présents sous la flotte ce 9 avril.

Passons maintenant à l'autre espèce phare, le Busard des roseaux.

Près de 2100 individus au total avec 2 journées à plus de 100 les 9 avril et 7 mai, et une journée à 404 le 6 mai. Soit plus de 520 birds sur ces deux derniers jours (majorité de types femelles et de 2ème année) !!

Si l'on fait une moyenne des 51 jours de suivi, c'est du 41 individus/jour ! C'est beaucoup !! Et ça vaut le coup en terme de plumages avec 2 mélaniques observés, 3 autres suspectés et de beaux oiseaux au bas-ventre blanc (cf photo) !!

Pour le Busard cendré, 189 individus dont 39 oiseaux le 5 mai et 60 le 6. Cet effectif place Prunete comme spot majeur Européen pour l'espèce au printemps. Évidemment, comme pour tout le reste, à confirmer !

Pour en finir avec les busards de toutes espèces (à noter aussi 15 Busards Saint-Martin), ce spot, c'est près de 2370 oiseaux ! 

 Pour les Faucons crécerelles/crécerellettes, le choix a été fait de les envoyer ainsi lorsque la distance et/ou la lumière ne nous permettaient pas d'être certains de l'identification. Question de rigueur-prudence face au complexe des plumages de types femelles en migration, sur une voie située proche de zones de nidification du Crécerellette en Italie.  De ce fait, 606 piafs rentrent dans cette catégorie dont une journée à 60 le 5 mai et une autre à 160 le lendemain, sur une journée définitivement historique pour la migration des oiseaux en France ! 

Cependant, ce site, c'est aussi 110 Crécerelles (2 journées à 18 le 3 et 15 avril) et 43 Crécerellettes dont une journée à 25 le 9 avril !

 Concernant les Kobez, la saison a offert 261 oiseaux aux observateurs dont 126 individus le 4 mai. Sans surprise, l'âge ratio est largement en faveur des 2ème années pour les individus bien détaillés. Légère majorité de femelles semble-t'il. Cet effectif saisonnier place évidemment Prunete comme spot de premier plan français pour le passage de cette espèce. 

 Lors de la même période, 1390 Bondrées apivores ont été comptabilisées dont l'écrasante majorité en 3 jours les 5, 6 et 7 mai (700, 366 et 255). Ces chiffres apportent une nouvelle fois de la connaissance sur la migration de cet oiseau dans l'Ile.

Enfin, gros chapitre, les petits migrateurs Transsahariens ! 

Commençons par l'Hirondelle rustique avec ces 168 000 oiseaux comptabilisés. Les oiseaux sont arrivés progressivement jusqu'aux premiers jours de rush comportant 18 000 piafs le 14 avril et le même effectif le lendemain. S'en est suivi un creux de 2 jours, puis les 18-19 avril, bam plus de 35 000 oiseaux.  Par la suite, quelques centaines à milliers d'individus par jours sont passés entres ces dates et le 5 mai. Puis le 6 mai, troisième vague avec plus de 22 000 exemplaires. Vous l'aurez compris, la position de ce spot est très haute dans la hiérarchie des sites de migration prénuptiale repères pour cet oiseau en France !

Au milieu des Rustiques ou parfois isolées, quelques Rousselines avec 67 oiseaux observés durant la saison dont deux journées à 9 et 10 individus les 20 et 28 avril.

 Pour les autres Hirondelles, rien de très important en comparaison d'autres sites Français :

- 11 000 Hirondelles de fenêtres. Globalement, le passage s'est effectué en 2 vagues les 19 avril (1780 oiseaux) et 6 mai (3657 oiseaux), avec quelques centaines d'individus par jour entre ces deux dates.

- 3000 Hirondelles de rivage.  Là aussi, 2 vagues, avec près de 1200 oiseaux les 14 et 15 avril et près de 700 oiseaux du 3 au 6 mai.

Concernant le Martinet noir, rien d'extraordinaire avec 10 900 oiseaux comptés dont plus de la moitié entre les 18 et 21 avril. A noter un effectif précoce de 294 piafs le 31 mars.

 Pour le Guêpier d'Europe, 8100 individus. A noter 2 vagues nettes : les 26 avril et 7 mai avec respectivement 1500 et 1100 oiseaux. Guillaume avait compté près de 10 000 oiseaux en 2014, ce qui place le site comme une référence pour la migration prénuptiale de cet oiseau en France.

Super saison également pour le Loriot d'Europe avec deux vagues, le 15 avril et ses 121 individus (un vol de 16 !) et une autre le 3 mai avec 64 oiseaux. Bilan : 276 piafs !

Le site s'avère être également grandiose pour deux insectivores, le Pipit des arbres et la Bergeronnette printanière !

Pour le premier,  1560 exemplaires dont un rush à 739 le 15 avril !!

Pour la deuxième, près de 3800 oiseaux dont plus de 1000 les 20 et 21 avril.

Pour en terminer, au rayon des autres chiffres saisonniers intéressants : 37 Rémiz pendulines, 59 Alouettes calandrelles, 6 Milans noirs, 10 Grues cendrées,  2 Cigognes noires, 1 Glaréole à collier, 3 Ibis falcinelles, 1248 Grands Cormorans (près de 350 les 4 premiers jours de la saison) ou encore 2 Rolliers d'Europe.

Évidemment, vu ces résultats, l'idée est de pérenniser le suivi avec pour objectif de commencer plus tôt, idéalement autour du 1er mars pour avoir plus de Pigeons, de Grands Cormorans, de Busards des roseaux et de Fringilles.

Au plaisir de discuter de ces perspectives avec vous quand vous voulez !

Si vous avez la moindre suggestion, n'hésitez surtout pas à me joindre par mail (gabrielcaucal@hotmail.fr) ou au 06-42-23-42-93.

A prestu ! A l'année prochaine sur le spot inch'allah !

Amicalement,

Gabriel Caucal-Etienne Rogeau-Adrien de Montaudouin

 

 
Source : Bilan saisonnier / posté par Guillaume Peplinski, édité par Anonyme
Défilé de l'Ecluse - mercredi 16 mai 2018

Nous recrutons 2 personnes pour le suivi de la migration postnuptiale au Défilé de l’Écluse.

CDD du 16 juillet au 16 novembre à temps complet, travail certains weekends et jours fériés.

Les candidatures sont à nous envoyer avant le 25 mai 2018.

Plus d’infos ici

 
posté par Xavier Birot-Colomb (Défilé de l'Ecluse), édité par Anonyme
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1420
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018