fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
 - 
Bilans des suivis
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Présentation des sites
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Toutes les nouvelles :
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les dernières nouvelles de chaque site

Afficher:
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1428
Dunes de Prunete - lundi 1 avril 2019

Printemps 2019, le comptage des oiseaux migrateurs sur les dunes Prunete continu !

Au vu du nombre intéressant d’oiseaux comptés dès les premiers jours de suivi (fin Mars) les années précédentes (notamment Fringillidés, Pigeons et Grand cormorans), la volonté de commencer un mois plus tôt pour quantifier de manière plus exhaustive ces oiseaux s’est concrétisée. Voici donc le fruit de ce premier mois de suivi.

Comme on pouvait s’y attendre en commençant le 1er Mars, le flux d’oiseaux migrateurs n’a pas été tous les jours d’une grande intensité... On se rappellera des longues heures passées à fouiller le ciel dans l’espoir de trouver un vol en « V » ou un groupe de pinsons des arbres. Néanmoins, comme le dit l’adage « petit à petit l’oiseau fait son nid », et ce premier mois de suivi totalise déjà un peu plus de 20 000 pinsons des arbres, 19 000 étourneaux sansonnets, quelques 7 000 serins cini, 5 400 linottes mélodieuses, 2 000 chardonnerets élégants et 800 verdiers d’Europe, soit déjà 2 à 3 fois plus d’oiseaux qu’en 2018 pour la majorité de ces espèces. L’essentiel de ces fringilles est passé lors de la matinée prolifique du 23 Mars. Une autre espèces très attendue était le pigeon ramier (3 000 en 2018). Avec la journée du 17 Mars à plus de 7 000 individus comptabilisés, l’objectif était déjà largement rempli. Aujourd’hui l’espèce compte un peu plus de 15 000 individus et le gros des troupes semble déjà être passé. Les grands cormorans nous ont eux aussi offert de superbes ambiances de migration avec plusieurs vols dépassant la centaine d’individus, dont le plus gros, compté en fin de journée sur une mer d’huile, contenait 260 oiseaux en file indienne!

Vol de pigeons ramier

Coté rapaces, l’observation le premier jour d’un aigle botté, hivernant de moins en moins rare en Corse, fut un beau cadeau de début de saison. Mais rappelons que Prunete s’est tout d’abord révélé en 2014 et 2018 comme un site majeur en Europe pour le passage pré-nuptial des busards. A ce jour un millier de busards des roseaux a déjà été compté, un total atteint trois semaines plus tôt que l’an dernier ! Les premiers mâles de Busard pâle nous ont déjà offert quelques observations irréelles, comme le premier, passé à une quinzaine de mètre du spot...

Il est parfois difficile de faire rentrer un busard dans le cadre...

De plus en plus de signes avant-coureurs de l’arrivée des migrateurs transsahariens sont constatés, comme en témoigne le passage des premiers milliers d’hirondelles, mais aussi de nombreux martinets (plus de 1 000 le 29 Mars), bergeronnettes printanières, pipits des arbres ainsi que la présence en halte d’un rougequeue à front blanc, d’une sarcelle d’été et d’un héron pourpré autour du spot.