fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
 - 
Bilans des suivis
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Présentation des sites
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Toutes les nouvelles :
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les dernières nouvelles de chaque site

Afficher:
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1422
Col d'Organbidexka - mardi 9 octobre 2018

Bonjour à toutes et à tous,

En cette mi-saison, pas moins de 90 bénévoles se sont investis à nos côtés pour permettre la mise en œuvre du programme Lindus-2 (programme cofinancé par le FEDER) sur le col d'Organbidexka. Grâce à eux, 59 043 individus ont déjà été recensés sur le site, parmi 43 espèces (01/10).

Comme chaque saison sur le col, la fin de l’été fut marquée par les importants passages de bondrées apivores. Après les milans noirs du mois de juillet, c’est l’espèce qui représente les plus gros effectifs du suivi. Cette année 18 124 individus ont été comptabilisés (01/10), faisant de 2018 la 3ème meilleure année pour l’espèce depuis 40 ans. Parmi les trois jours à plus de 1 500 bondrées recensées, la journée la plus importante eut lieu le 8 septembre (2 031 ind.), une date relativement tardive au regard des années précédentes.

Les cigognes blanches ont également fait des passages remarquables. Plusieurs groupes de plus de 200 individus ont passé le col dès la fin du mois de juillet. Avec un pic sur la journée du 5 août (342 ind.), le total saisonnier s’élève aujourd’hui à 1 368 individus (01/10). Juste en-dessous du record établi l’année dernière (1 404 ind.), ces chiffres confirment l'augmentation progressive du nombre d’individus recensés en migration et coïncident avec les résultats des sites de Gruissan et de Lizarrieta qui établissent chacun un nouveau record cette année. C’est avec grand plaisir que nous observons cette espèce recoloniser nos contrées (3 236 couples recensés en France en 2015) alors qu’elle avait quasiment disparu dans les années 70 (11 couples en 1974).

Côté busards, les observateurs profitent d'une belle saison pour le Busard des roseaux (427 ind.au 01/10) dont plusieurs individus sont encore attendus sur le col. En revanche, 2018 s'avère être la pire année depuis 40 ans pour les busards cendrés avec seulement 44 individus recensés (01/10). Pour cette espèce en déclin, les chiffres sont très aléatoires et passent parfois du simple au double d’une année sur l’autre. Les retours sur une migration prénuptiale rendue difficile par les conditions météorologiques et une mauvaise reproduction toujours liée aux problématiques agricoles dans plusieurs régions pourraient expliquer ces si faibles résultats.

Depuis la mi-septembre, une grande diversité de migrateurs a colonisé le ciel d’Organbidexka avec parfois plus de 20 espèces par jour ! Les aigles transsahariens (circaètes Jean-le-Blanc (240 ind.), balbuzards pêcheurs (154 ind.) et aigles bottés (181 ind.) au 01/10) offrent encore un superbe spectacle aux observateurs en volant de concert au-dessus des cimes pyrénéennes.

Le 25 août fut notamment une journée remarquable pour ces trois espèces et notre jour-pic pour la Cigogne noire avec 201 individus recensés. A l’image de la Cigogne blanche, cette espèce, dont nous recensons déjà 891 individus au 1er octobre, est en constante augmentation depuis le début du suivi sur le col avec des groupes toujours plus importants.

Enfin, la fin du mois de septembre est également marquée par l’arrivée des milans royaux (842 ind. du 27 au 30/09), des faucons (5 espèces observées) et des passereaux (10 espèces dont 14 bruants ortolans). Parallèlement, le premier groupe de plus de 10 pigeons colombins a été observé le 22 septembre et, si le site n’est malheureusement plus un lieu de passage majeur pour les colombidés, nous attendons tout de même avec impatience le passage des résistants du col d’Organbidexka qui ont motivé, il y a de ça 40 ans, la mise en œuvre du projet : les pigeons ramiers. 

 
posté par Jean-Paul (O) Urcun, édité par Anonyme
Les Sommêtres - vendredi 28 septembre 2018

EuroBirdwatch18

  suivit de la migration 

samedi 6 octobre 2018      de 13h00 à 17h00

dimanche 7 octobre 2018  de 8h00 à 17h00

 

https://www.migraction.net/uro

 

Document à télécharger :  EBW18Posterfrancais-2304.docx

 
posté par Charles Francey, édité par Anonyme
Gruissan-Narbonne - mardi 11 septembre 2018

Un nouveau record pour la Cigogne blanche à Gruissan!

Le jeudi 6 septembre la barre des 10 000 Cigognes blanches en migration a été franchie sur le Roc de Conilhac! Cela marque un nouveau record pour le site. Ainsi, nous arrivons à l'heure actuelle à un total de 10 596 individus. Le passage va continuer en ce mois de septembre si la Tramontane fait (enfin) son apparition, et fera encore grimper ce record.

Le pic journalier de la saison restera le 19 août avec un passage de 2571 Cigognes, puis 1225 le lendemain et encore 901 le 21/08!

Cette journée du 19 août, restera un des moments forts de cette saison, avec de grands groupes passant à proximité du Roc pour le bonheur des nombreux observateurs. Deux vols se sont rejoints sur les hauteurs de Narbonne pour former un immense "mur" de plus de 1200 Cigognes!

A bientôt sur le Roc!

Anthony Chaillou

 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
Col d'Organbidexka - vendredi 7 septembre 2018

Bonjour à toutes et à tous,

Déjà un mois de suivi au col d’Organbidexka et les températures sont redescendues pour atteindre les 6°C en début de journée. Alors que nous sommes à la mi-août, les conditions météorologiques sur le site n’ont pas été favorables au passage des milans noirs. Seulement 26 748 milans noirs comptabilisés à ce jour, contre 33 000 à la même période l’an passé. 

Les observateurs ont pu tout de même profiter de trois belles journées de passage : 
le 23 juillet, le 30 juillet et le 6 août avec respectivement 3 034, 3 574 et 4 567 milans noirs.

D’autres espèces ont également été observées, telles que le Balbuzard pêcheur, le Circaète Jean-le-Blanc et le Faucon crécerelle, dont les premières données semblent précoces. À noter également l’observation peu commune de trois faucons d’Éléonore.

Des beaux vols de cigognes blanches ont franchi la barrière pyrénéenne, rejoints par quelques cigognes noires de manière plus ponctuelle. Déjà trois autours des palombes observés en migration, dont au moins un jeune et un individu de plus d’un an. Il semblerait que dans la littérature scientifique, les individus adultes soient davantage sédentaires, contrairement aux jeunes.

À cette période du mois, on constate un changement dans les espèces observées : les milans noirs sont de moins en moins présents, alors que les bondrées apivores entament leur migration, tout comme les faucons hobereaux

De même, plusieurs busards cendrés ont été observés ces derniers jours, dont l’un d’entre eux avait des marques alaires : deux marques jaunes. Malheureusement, la distance d’observation ne nous a pas permis de lire le code correspondant.

Un Vautour fauve a été observé le 4 août. Il était équipé de marques alaires jaunes avec un code de trois lettres ("VAJ"), permettant de connaître son origine espagnole, probablement de Navarre.

Des animations pour petits et grands

Nous vous donnons rendez-vous au Chalet ornitho, à deux pas du col, pour découvrir l'exposition " à tire d'aile ". Le Cabinet de curiosités vous y attend pour vous dévoiler les secrets d’un passionné de la biodiversité d’Iraty. Enfin, des ateliers organisés les mercredis matin sont dédiés au plus jeunes.

Ces animations sont proposées à titre gracieux dans le cadre du programme Lindus-2. 

Réservation pour les ateliers enfants : 
Chalets d'accueil d'Iraty : 05 59 28 51 29 ou à l'adresse info@chalets-iraty.com.

 
 
posté par Jean-Paul (O) Urcun, édité par Anonyme
Colline de Sion - mercredi 29 août 2018

Sion 2018: La Colline a besoin de vos yeux!!!

C’est reparti, la grande migration postnuptiale est déjà bien entamée.

Les oiseaux migrateurs quittent leurs territoires de reproduction pour rejoindre leurs quartiers chauds plus au sud.

Suite à des restrictions budgétaires, nous serons présents sur la colline de Sion à partir du 15 septembre jusqu’au 15 novembre pour compter sans relâche et avec abnégation les oiseaux de passage.

Participez avec nous à cette belle aventure humaine et à la contemplation de l’un des plus beaux phénomènes naturels ! Que ça soit 1h, une matinée ou quelques jours, nous vous attendons donc nombreux pour venir nous aider à compter la gente ailée !

Comme chaque année, un gîte sera disponible pour héberger les spotteurs bénévoles à partir du 15 septembre. Donc n’hésitez pas à nous contacter pour préparer votre venue en nous renvoyant cette fiche d’inscription :

http://www.lorraine-association-nature.com/files/upload/Fiche-de-Participation.pdf

A l’adresse email suivante :
lorraine_association_nature@yahoo.fr

Toutes les modalités de l’organisation sont disponibles ici : http://www.lorraine-association-nature.com/files/upload/Guide-%C3%A9covolontaire-Migration-Loana.pdf

A bientôt sur la colline,

Edouard et Anthony, les éminents spotteurs en chef 2018

 

 
posté par Lorraine Association Nature*, édité par Anonyme
Gruissan-Narbonne - mardi 28 août 2018
Déjà plus d'un mois que la saison a commencé sur le Roc de Conilhac. Un début de saison marqué par la canicule et une Tramontane très discrète...
Avec 21 jours de suivi pour 155h de comptage, les compteurs ne se sont pas envolés pour les premières espèces migratrices. Nous arrivons donc fin août avec un total de 464 Milans noirs et de 10 397 Martinets noirs (le pire effectif du site pour ce dernier). 
 
Cependant, depuis le 15 août la Tramontane se fait plus régulière pour le plaisir des observateurs!  Des milliers de Cigognes sont passées dans le Narbonnais, notamment le 19/20/21, avec 4600 Cigognes blanches en 3 jours (total en cours de 7342 ind) ! A noter également un passage important pour la date d’Éperviers d'Europe (115 le 19 août), un Vautour percnoptère le 25 août, une Hirondelle rousseline le 24/08 et de 2 Faucons crécerellettes le 26/08.
Les passereaux commencent a se montrer avec les premiers Pipit rousselines et des arbres, un Bruant ortolan, Rolliers, Bergeronnette printanières, etc. La diversité de rapaces grimpe également avec de belles observations de Balbuzards, de Busards cendrés et du Faucon d’Éléonore qui vient toujours se balader autour du Roc.
 
La Bondrée apivore a fait une apparition assez soudaine avec 932 individus vendredi puis 716 samedi (passage très très faible les jours précédents de suivi). On espère un joli rush en fin de semaine avec le retour de la Tramontane programmée à mercredi jusqu’à samedi! 
 
A bientôt sur le Roc!
 
Anthony Chaillou
 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
Col d'Organbidexka - jeudi 23 août 2018

Bonjour à toutes et à tous,

La LPO Aquitaine, avec ses partenaires aragonais et navarrais, a initié en 2016 le projet Lindus-2, un programme intégral transfrontalier de valorisation territoriale en faveur de la biodiversité, l’éducation environnementale et l’écotourisme transfrontalier entre les Pyrénées-Atlantiques, la Navarre et l’Aragon. Depuis le 16 juillet 2018, le suivi de la migration a démarré sur le col. En voici quelques nouvelles : 

Un début de saison dans le brouillard

Au début de la saison, les observateurs ont été confrontés à une météorologie difficile et capricieuse, alternant brouillard tenace et quelques éclaircies. Ils ont pu profiter d'un temps radieux les premiers jours, à peine suffisamment longtemps pour que les ascendances thermiques emportent dans les airs les vautours fauves et les premiers milans noirs. Pourtant, très vite, la mer de nuage stagnant en fond de vallée s'est levée, et les observateurs se sont retrouvés dans un épais brouillard. Les milans noirs limitent leurs déplacements dans de telles conditions, même si quelques-uns font demi-tour pour chercher dans d’autres vallées des passages plus aisés.

Une espèce rare observée en migration

Le 27 juillet, les observateurs ont eu la chance d'apercevoir la silhouette robuste d'un Autour des palombes survoler le col d’Organbidexka. Cette espèce, bien qu’observée chaque année en migration, reste rare. C’est d’ailleurs une première observation qui semble précoce, puisque les années précédentes, l’Autour n’était pas observé avant la première semaine du mois d’août. Notons que l'année 2017 peut être considérée comme une année record pour le passage de ce rapace puisque les observateurs avaient comptabilisé cinq individus sur l’ensemble de la saison.

Quelques belles observations

Le 29 juillet fut marqué par l’observation du premier Balbuzard pêcheur de la saison, usant d’un vol battu et puissant en direction du massif des Escaliers. Ses grands coups d’ailes lui assurent de pouvoir se déplacer par tous les temps, y compris lors de conditions météorologiques défavorables à d’autres rapaces qui utilisent le vol à voile.

Ces derniers jours, les matinées sont ponctuées par l’arrivée soudaine d’un Busard Saint-Martin qui vient chasser dans les montagnes alentours, régulièrement accompagné par quelques milans royaux qui se répartissent les crêtes à prospecter.

Les observateurs placés sur le col, comme ceux présents au niveau du Chalet ornitho où des bénévoles de la LPO accueillent et sensibilisent le public, ont eu la chance de voir, à plusieurs reprises, trois gypaètes barbus volant de concert au-dessus de la crête d’Organbidexka. Leurs plumages n’indiquent à priori pas la présence d’un jeune parmi eux.

Bilan de la première quinzaine de Juillet

A l'issue des deux premières semaines de suivi de la migration, deux très belles journées pour le passage du Milan noir se sont succédées. Le 23 juillet, 3 034 individus se sont élancé par-delà les crêtes. Quelques jours plus tard, le 30 juillet, s'est déroulée une incroyable journée avec 3 574 milans noirs qui sont partis à leur tour en direction du Sud, profitant d’à peine deux à trois heures d'ouverture avant que le brouillard ne les incite à redescendre en vallée. D’ailleurs, le spectacle a ému des habitants des vallées voisines qui nous ont fait partager leurs observations de milans, et nous ont appris que quelques groupes de cigognes blanches semblaient également chercher un itinéraire de migration dégagé pour éviter le brouillard. Avec un peu de chance, elles profiteront des belles éclaircies que nous attendons en milieu de semaine pour partir à leur tour sur le long chemin de la migration.

Des animations pour petits et grands

Sur toute la saison estivale, la LPO Aquitaine vous accueille au Chalet ornitho, à deux pas du col d’Organbidexka. Plusieurs animateurs présents tout l'été répondront aux questions de chacun. Sur la thématique de la migration, l'exposition " à tire d'aile " est proposée dans la salle d'accueil. Dans le Cabinet de curiosités, les animateurs vous conteront l’histoire des trésors d’un passionné de la biodiversité d’Iraty. Des ateliers pour les plus jeunes sont proposés tous les mercredis matin (sur réservation). Des sorties nature sont également organisées pour vous faire découvrir la forêt d’Iraty et ses incroyables richesses. Ces animations sont proposées à titre gracieux dans le cadre du programme Lindus-2. 

Sorties et ateliers pour les enfants, sur réservation aux chalets d'accueil d'Iraty : 05 59 28 51 29 ou à l'adresse info@chalets-iraty.com.

 
posté par Jean-Paul (O) Urcun, édité par Anonyme
Crêt des Roches - mardi 17 juillet 2018

 Crêt des roches relancé

  Le 15 juillet a été l'occasion d'ouvrir symboliquement la 12° saison de suivi de la migration postnuptiale au Fort des roches, à Pont de Roide (25), toujours pilotée par les bénévoles de la LPO Franche-Comté. Le suivi restera aléatoire et le 19 août commencera réellement le suivi quotidien qui, espérons le, sera aussi fructueux que le précédent (> 1 million d'oiseaux observés).            

  Le salut de la Tribu PdR à tous les engagés de la saison!                                                                                                            

  Georges Lignier, coordinateur du suivi                                                                                              

 

https://www.facebook.com/migration.pontderoide/

 

 
posté par (archive) Lpo Franche-Comté, édité par Anonyme
Défilé de l'Ecluse - vendredi 13 juillet 2018

Migration post-nuptiale au Défilé de l'Ecluse

Le suivi de la migration reprend à partir du lundi 16 juillet, grâce au soutien de la Station ornithologique suisse, du Conseil Départemental 74 et du Groupe Ornitho du Bassin Genevois.
Pour la 52ème année, des ornithologues seront présent pour observer le phénomène de la migration post-nuptiale.
Pour la 25ème année, le suivi sera effectué durant 4 mois, de mi-juillet à mi-novembre, avec comme cible le dénombrement précis des rapaces, cigognes, cormorans et pigeons.

Pour assurer au mieux ce suivi, la LPO a plus que jamais besoin de vous chaque jour pour seconder les spotteurs.

Pour acceuillir les observateurs la LPO dispose d'un parking de 330 m² dédié au suivi de la migration.

N'hésitez plus à nous rejoindre, tous les jours, entre 9h et 17h (minimum),  pour vous former à l'identification et aux méthodes de suivi de migration avec des migratologues passionnés, Rémi, Patrice, Jean-Pierre, Michel, Isabelle et bien d'autres !

Plus particulièrement, nous vous avons préparé une multitude d’événements pour découvrir la migration dans les meilleures conditions :

- les "dimanches à la migr" en compagnie de nos spoteurs salariés et bénévoles le 19 août, les 2 et 30 septembre et le 14 octobre,
- les journées européennes du patrimoine du 16 septembre cette fois directement depuis les terrasses du fort l'Écluse pour mêler patrimoine naturel et culturel,
- le samedi 6 octobre pour l'Eurobirdwatch qui fête chaque année la migration dans toute l'Europe.

Cliquer ici pour accèder au Plan d'accès du site

Plus de renseignements : LPO Haute-Savoie, 04 50 27 17 74, haute-savoie@lpo.fr

 
posté par Xavier Birot-Colomb (Défilé de l'Ecluse), édité par Anonyme
Gruissan-Narbonne - lundi 9 juillet 2018

Début de la saison le 16 juillet au Roc de Conilhac !

Depuis 2007, la LPO Aude organise un suivi de la migration postnuptiale au Roc de Conilhac à Gruissan/Narbonne. Le suivi sera assuré du 16 juillet au 15 novembre  par des membres de l'équipe de spotteurs composée d'Anthony Chaillou et Florian Escot et on l’espère de nombreux bénévoles !

Nous vous invitons dès à présent à participer pour profiter du spectacle qu’offre la migration lorsque qu’un vent de Nord-Ouest (la Tramontane) souffle sur Gruissan.

Vous retrouverez les résultats des comptages au jour le jour sur Faune LR et Migraction. 

Ce suivi est le fruit d’un parteneriat entre la LPO, la commune de Gruissan et le département de l’Aude. La réussite de ce suivi passe par votre implication et votre présence sur le Roc.

Pour plus d’informations : LPO Aude 04.68.49.12.12 ou anthony.chaillou.aude@lpo.fr

 A bientôt sur le Roc !

 

 
posté par LPO Aude, édité par Anonyme
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nombre : 1422
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018