fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
MIGRANS - MAN - Stretto di Messina (Sicilia) - Messina, Messina (ME)
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les fiches descriptives des sites

Afficher:
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/StrettoMessinaSimonettaCutini-7502.jpg
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/pernisapivorusGuidoBonnet-9678.jpg

L’environnement et le cadre naturel du site

Le détroit de Messine (italien : Stretto di Messina) en mer Méditerranée sépare la péninsule italienne de l’île de Sicile. Il relie la mer Ionienne au sud à la mer Tyrrhénienne au nord. Sa plus petite largeur est de 3,3 km. C’est un des hauts-lieux pour l’observation des rapaces en Europe. Le suivi est effectué à partir de plusieurs sites d’observation, de la plage aux montagnes. La vue est magnifique: au sud, l'Etna, culminant à 3330 m d'altitude, est le volcan actif le plus haut d'Europe qui demeure une partie de l'année sous la neige. Les pentes escarpées des monts péloritains sont boisées et des falaises abruptes se jettent dans la mer bleue turquoise.

Historique du suivi et enjeux environnementaux

Le suivi a débuté en 1984 pour contrer le braconnage. Aujourd’hui, les activités de braconnage sont sous contrôle sur le versant sicilien du détroit et ont quasiment disparues. Nous continuons le recensement des migrateurs non seulement pour le plaisir de l’observation mais aussi pour recueillir des données précieuses pour protéger le site, qui fait toujours l’objet de projets incompatibles avec la protection de la voie migratoire (un projet de pont routier et ferroviaire, le Pont de Messine, ainsi que des parcs éoliens).

Interêt ornithologique, espèces emblématiques

Depuis 1984 40 espèces de rapaces ont été observés ici ! L’espèce la plus commune en migration active est la Bondrée apivore (Pernis apivorus). On observe chaque printemps entre 23 000 et 35 000 rapaces. 315 espèces d'oiseaux ont été observées dans les environs y compris le rarissime Courlis à bec grêle (Numenius tenuirostris). La Sicile possède deux sous-espèces endémiques, celle de la Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus sicilus) et de la Perdrix Bartavelle (Alectoris graeca withakeri) que l'on peut voir à Messine. La liste ci-dessous montre l'étonnante variété de rapaces et autres planeurs sur le site:

  • Aigle botté (Aquila pennata)
  • Aigle criard (Aquila clanga)
  • Aigle de Bonelli (Aquila fasciata)
  • Aigle des steppes (Aquila nipalensis)
  • Aigle impérial (Aquila heliaca)
  • Aigle pomarin (Aquila pomarina)
  • Aigle ravisseur (Aquila rapax)
  • Aigle royal (Aquila chrysaetos)
  • Autour des palombes (Accipiter gentilis)
  • Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus)
  • Bondrée apivore (Pernis apivorus) : maximum 27 297 sur toute la saison
  • Busard cendré (Circus pygargus) : maximum 866 sur toute la saison
  • Busard des roseaux (Circus aeruginosus) : journée record de 1200 inds.
  • Busard pâle (Circus macrourus) : 152 de mars à mai 2001
  • Busard Saint-Martin (Circus cyaneus)
  • Buse féroce (Buteo rufinus)
  • Buse pattue (Buteo lagopus)
  • Buse variable (Buteo buteo) : observations régulières de la Buse des steppes (B. b. vulpinus)
  • Cigogne blanche (Ciconia ciconia) : certaines années plus de 700
  • Cigogne noire (Ciconia nigra)
  • Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus)
  • Epervier à pieds courts (Accipiter brevipes)
  • Epervier d’Europe (Accipiter nisus)
  • Faucon crécerelle (Falco tinnunculus) : maximum 934 sur toute la saison
  • Faucon crécerellette (Falco naumanni)
  • Faucon de l’Amour (Falco amurensis) : extrêmement rare - 6 données
  • Faucon d’Eléonore (Falco eleonorae)
  • Faucon émerillon (Falco columbarius)
  • Faucon hobereau (Falco subbuteo) : maximum 276 sur toute la saison
  • Faucon kobez (Falco vespertinus) : plus de 7000 (!) en 1992
  • Faucon lanier (Falco biarmicus) : observation de la sous-espèce rare et locale F. b. feldeggii
  • Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : observations régulières de F. p. calidus (sous-espèce de la toundra)
  • Faucon sacre (Falco cherrug)
  • Grue cendrée (Grus grus)
  • Grue demoiselle (Grus virgo)
  • Milan noir (Milvus migrans) : maximum 1008 sur toute la saison – cette espèce passe principalement par le détroit de Gibraltar
  • Milan royal (Milvus milvus)
  • Vautour fauve (Gyps fulvus)
  • Vautour moine (Aegypius monachus) : deux individus en mars 2001
  • Vautour percnoptère (Neophron percnopterus)

Calendrier de la migration

1 avril - 30 mai

Visiteurs

Nous accueillons des bénévoles des différents pays d’Europe et au-delà.

Accès

Vous pouvez atterrir à l’aéroport de Catane (italien: Catania), puis prendre le bus à Messine. A partir de la gare centrale de Messine, vous pouvez prendre le bus à plusieurs sites d’observation. Vous trouverez une carte avec l'ensemble des sites de suivi ici

Hébergement et restauration conseillés  

Le camp de migration est hébergé dans une maison forestière du domaine forestier des monts péloritains. On peut également loger à Messine, Villafranca ou Torre Faro.

Contacts

http://www.migrazione.it

Anna Giordano mailto:a.giordano@wwf.it tel.,  : +39-3358422029

Deborah Ricciardi mailto:mediterraneanatura@alice.it, tel. : +39-3297696176

Simonetta Cutini mailto:cappellaccia@gmail.com, tel. : +39-3397613464

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018