fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Le Hucel - Thollon-les-Mémises, Haute-Savoie (74)
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les fiches descriptives des sites

Afficher:
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/Le_Hucel_DRey-4218.JPG
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/manuLeHucelmai2010YDubois-3011.JPG

L'environnement du site

Le Hucel est situé sur la commune de Thollon-les-Mémises dans le département de la Haute-Savoie, à quelques kilomètres de la frontière suisse (extrémité Est de la rive lémanique française). C'est un site privilégié pour l’observation de la migration, principalement des rapaces au printemps. Le point d’observation est positionné sur un promontoire à une altitude de 966 mètres, au milieu d’un goulet d’une largeur de 3 kilomètres environ formé par les Mémises qui culminent à 1674 mètres au sud, et par le Léman au nord (la plupart des rapaces semblent éviter la traversée du lac préférant longer la rive). Entre le lac et les montagnes des Mémises, la sphère d’observation est très vaste. Celle-ci commence à 383 m d’altitude, au niveau des rives du lac du hameau de Troubois, et monte jusqu’au sommet du pic des Mémises à 1674 m. La vue dégagée offre un large champ de vision (Lausanne à 15 Km, Evian à 9 Km et la Pointe d’Yvoire à 29 Km). D’après nos observations, les oiseaux ne seraient pas détectés au-delà de 4 à 5 Km du site. 

Intérêt ornithologique

Le site a été découvert en 1996 (J.C. Baillet & H. Dupuich) et fait l’objet de suivis annuels réguliers depuis.

13000 à 20000 rapaces transitent chaque année par le site du Hucel. Les espèces observées sont principalement la Buse variable (8000 à 12000), le Milan noir (1500 à 2700) le Milan royal (1200 à 1500), la Bondrée apivore (1000 à 3800), l'Epervier d'Europe (900 à 1600) et le Busard des roseaux (50 à 200) ainsi qu’une trentaine de Cigognes noires. Des espèces comme l'Aigle criard ou le Busard pâle sont annuelle.

Le passage se déroule de mi-février pour les oiseaux les plus précoces (buse variable, milan royal) au début du mois de juin pour les plus tardifs (bondrées principalement). Le suivi commence le matin avec l’arrivée du soleil sur le site et le début du réchauffement matinal, vers 9h environ, et se termine en fin de journée généralement vers 18 -19 h en fin de saison.

Le décalage observé en comparaison de la plupart des autres sites s'explique ainsi : avec l’importance du gradient altitudinal, le départ migratoire du petit matin amorcé au niveau du lac se perd dans les brumes du Léman ; le soir, avec l’altitude, l’air se rafraîchit rapidement et le flux migratoire stoppe ou passe à nouveau au niveau du lac.

Un salarié est présent du 1er mars au 31 mai pour réaliser le suivi et accueillir les observateurs. De plus, des journées d’observation "grand public" sont organisées chaque année lors du dernier week-end de mars dans le cadre du programme "Tête en l’air", manifestation sur le thème de la migration réalisée sur plusieurs sites rhônalpins de suivi ou de halte migratoire. 

Accès

L’accès se fait depuis Evian-les-Bains à partir de la D24 au niveau du village de Neuvecelle (proximité d’Evian-les-bains). 300 mètres après le chef-lieu, prendre à gauche au niveau du hameau du Nouy direction le Hucel. Se garer le long de la route dans le bas du hameau, le point d’observation se trouve au pied d’une antenne relais, visible de très loin. Dix minutes de marche à pied sont nécessaires par un sentier relativement difficile.

Contacts

Ligue pour la Protection des Oiseaux de Haute-Savoie
24, rue de la Grenette
74370 Metz-Tessy
Tél. : 04 50 27 17 74
e-mail : mailto:haute-savoie@lpo.fr

Synthèse des données du Hucel sur le site de la LPO 74: cliquez ici

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018