fr
de
it
en
es
nl
 Visiteur Anonyme 
Accueil
Base de données
 - 
Accueil base de données
 - 
Notre charte
  Les observations
    - 
Synthèse annuelle
  Les galeries
    - 
Toutes les photos
  Statistiques d'utilisation
Qu'est-ce que la migration ?
Les sites de migration
Connaître les migrateurs
Ressources et liens
La mission migration
Les partenaires
Etang de Canet-Saint-Nazaire - Saint-Nazaire, Pyrénées-Orientales (66)
Présentation
Les synthèses
Les nouvelles
Les bilans
Les fiches descriptives des sites

Afficher:
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/Pres_de_la_Ville_2-4474.jpg
https://cdnfiles2.biolovision.net/www.migraction.net/pdffiles/news/small/Prairies_de_ST_Nazaire_2-8973.jpg
Toutes les photos

L’environnement et le cadre naturel du site 

Le site de migration prénuptiale de l’étang de Canet-Saint-Nazaire est situé sur le littoral des Pyrénées-Orientales. Le point d'observation est une petite colline surplombant les près humides ceinturant l’étang dans sa partie ouest. L'environnement immédiat est constitué de zones humides : prairies humides des « Près de la ville », roselière du Cagarell, lagune.

Ce site est idéal pour capter les flux migratoires, concernant les oiseaux ayant franchi la chaîne Pyrénéenne au travers du massif frontalier des Albères. Sa situation légèrement surélevée dominant l’étang permet une vision à 360° du littoral vers les Albères puis la plaine du Roussillon. Ici, le phénomène migratoire est sensible par vent dominant de NW (la fameuse Tramontane). Le vent est une contrainte importante pour les migrateurs qui suivent à l'automne dans cette région un couloir de déplacement globalement orienté nord-est > sud-ouest et les repousse vers la côte. Une autre particularité induite par le vent est d'obliger les oiseaux à se déplacer à basse altitude. Inversement, par vent nul ou de secteur est à sud-est, les oiseaux ne rencontrent plus cette contrainte, se déplacent plus librement, prennent facilement de l'altitude (et deviennent difficilement détectables) et ont tendance à se décaler vers l'intérieur, s'appuyer sur les massifs ceinturant la plaine du Roussillon.

Le Conservatoire du littoral a commencé à acquérir l'étang de Canet en 1978. Aujourd'hui, seules quelques parcelles sont encore privées. La commune de Canet-en-Roussillon devient gestionnaire en 1993. Le complexe lagunaire de Canet s'est trouvé intégré dans le réseau Natura 2000 et il est reconnu comme ZPS depuis mars 2006.

Historique du suivi et enjeux environnementaux

L’observation de la migration prénuptiale sur l’étang de Canet fait l’objet de suivis épisodiques depuis de nombreuses années par les ornithologues locaux. Les premiers suivis ponctuels datent des années 1985-1986. Situé sur un axe migratoire majeur, il est la première halte que rencontre bon nombre d’oiseaux migrateurs après avoir franchi la chaîne des Pyrénées au niveau du Massif des Albères. Il est l’un des derniers sites naturels de la côte du Roussillon. Malgré son classement en Zone de Protection Spéciale, il subit, comme de nombreux sites de la côte méditerranéenne, de fortes pressions (urbanisation, surfréquentation etc…).

Intérêt ornithologique, espèces emblématiques

La période favorable s'étend de la mi-février à mi mai. Plusieurs milliers d’oiseaux passent alors par ce site pour rejoindre leur site de reproduction. Rapaces, cigognes, ardéidés, laridés, limicoles, passereaux. Il y en a pour tous les goûts et les amateurs de « raretés » ne seront pas déçus (Élanion, Faucon d’Éléonore..).

Pour les rapaces, les « plus gros » des effectifs sont fournis par : la Bondrée apivore, le Milan noir,  le Busard des roseaux, l'Epervier d'Europe, la Buse variable, le Faucon crécerelle. De nombreux Balbuzards pêcheurs s’offrent une pause alimentaire sur l’étang. Côté Cigognes, la blanche est ici chez elle et il est des printemps où près de 2000 individus sont recensés. Certaines d’entre elles font halte régulièrement aux Près de la ville, tout proches du site d’observation et parfois en compagnie de Grues cendrées. Les laridés sont également bien représentés : sternes (dont la caspienne), mouettes et goélands. Côté passereaux ce sont des dizaines de milliers d’oiseaux qui passent « au ras » de cette colline s’abritant ainsi des vents forts qui balayent le littoral : martinets, hirondelles, pinsons, serins, bergeronnettes, guêpiers, rolliers, etc…

Quand les conditions météorologiques ne sont pas favorables à la migration, la diversité des milieux et du bord de mer à proximité permet d'observer bien d'autres espèces,. Parmi celles-ci, on peut citer : la Talève sultane, l'Ibis falcinelle, la Guifette leucoptère, les Goélands d'Audouin et railleur, tous les ardéidés visibles en France, les marouettes, la Glaréole à collier, etc…

Accès

La colline Saint-Nazaire est accessible en voiture depuis le village du même nom. Un petit parking permet de laisser son véhicule en bordure d’un lotissement. Le site d’observation est  alors à une centaine de mètres à parcourir à pied (accès des friches interdit aux véhicules) 

Hébergement et restauration

Le site d'observation est proche de la station balnéaire de Canet en Roussillon. Les offres d'hébergement et de restauration y sont nombreuses.

Contact

Groupe Ornithologique du Roussillon

4, rue Béranger, 66000 Perpignan

Tél. : 04 68 51 20 01

Email : aleman.y@free.fr

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune

Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019